Hymnes sans paroles. Pedro Fort

Hymnes sans paroles.

Un hymne national représente une identité, un esprit. Il exprime l´appartenance et la communion de l´individu avec ses racines et la mise en évidence d´une nation face au reste du monde.

Nous les trouvons centrés sur différents styles, tons et thèmes.

Alors que certains de ces hymnes haranguent de manière bélliqueuse, d´autres déclament sur l´espoir, la fraternité, la joie, l´hospitalité, ou tout simplement revendique leur seule existence.

Et, en général, là où ils se rallient tous c´est dans le récit d´une allégorie à la liberté.

Un hymne national est un chant, un emblême au simple fait d´exister, d´être vivant.

Je ne suis pas musicien; mais je sais que la métrique, l´harmonie, les arrangements et naturellement les paroles créent un cadre qui peut apporter du plaisir à nos sens.

Le sujet des hymnes peut être très subjectif, surtout à l´heure de les écouter. Personnellement, je considère que la Marseillaise est l´un des plus beaux.

D´autres sont également renommés comme étant parmi les plus jolis, comme par exemple le russe, le mexicain, le japonais, le népalais, le brésilien, le chinois, ,l´hindou, l´allemand, …

Il y a probablement un “top ten” des hymnes les plus beaux; les humains ont toujours tendance à tout quantifier. Mais dans ce cas il serait absurde qu´une telle liste existe; d´autant plus qu´on ne pourrait jamais satisfaire tout le monde.

Cependant, il est plausible de déterminer quels sont les hymnes les plus écoutés. Mais là c´est une autre histoire.

Par contre, que se passe-t-il avec les hymnes qui n´ont pas de paroles?

Quelle est leur histoire à eux?

L´hymne espagnol, par exemple, est célèbre pour cela; le manque de paroles.

Une corrélation donnant des informations sur le pays, ses gens, ses coutumes ou encore sa philosophie nationale fait défaut.

Par contre, il a un nom. “La Marcha Granadera” (ou “Marche des Grenadiers”) a été sa première dénomination. Puis, plus tard on le renomma “La Marcha Real” (ou “Marche Royale”). Ceci dit en passant, il a un rythme quelque peu militaire. Cet hymne date de 1770 et c´est l´un des plus anciens d´Europe. C´est à cette date que le roi Carlos III le déclara “Marche d´Honneur” officielle espagnole, perdurant jusqu´à nos jours.

Ce qui est curieux c´est que l´auteur est inconnu.

On pense que Manuel Espinoza de los Monteros serait le responsable de sa composition. Cependant, aucun document officiel n´existe prouvant cette théorie.

Ce ne sont pas les propositions de paroles qui ont manqué. Même Placido Domingo a offert de chanter l´hymne si des paroles venaient a être écrites. L´attente continue de voir des vers créés et acceptés pour cette marche.

Que je sache, il y a trois autres hymnes qui n´ont pas de paroles non plus; celui de Bosnie-Herzégovine, celui de Kosovo et celui de Saint-Marin.

Je vous laisse des liens ci-dessous avec quelques hymnes qui valent la peine d´être écoutés pour plusieurs raisons. L´une d´entre elles pourrait être tout simplement de connaître un peu plus au sujet de l´être humain, de ses réalisations et de ses créations liées à des besoins ayant trait à ce monde.

 

2 réponses sur “Hymnes sans paroles. Pedro Fort”

  1. Merci Monsieur Pedro Fort, d’aimer et de considérer notre Hymne National « La Marseillaise » comme l’un des plus beaux.
    Merci aussi de nous (me) faire connaître des Hymnes sans paroles et leur histoire.
    Je les certainement entendu avant les matchs de foot, mais personnellement, n’avais jamais remarqué le manque de paroles.
    Question ? Et l’attitude des joueurs pendant la diffusion de leur Hymne ?
    Jean Marc BLARD
    Ile de La REUNION (France)

  2. Il est vrai que les hymnes national reflète plein d’émotions , La Marseillaise je la trouve pas mal non plus . Je pense que les hymnes sans parole permet à chacun d’exprimer leur émotions , des pensées et aussi des mots derrière tout ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *