Hymnes sans paroles

Hymnes sans paroles.

Un hymne national représente une identité, un esprit. Il exprime l´appartenance et la communion de l´individu avec ses racines et la mise en évidence d´une nation face au reste du monde.

Nous les trouvons centrés sur différents styles, tons et thèmes.

Alors que certains de ces hymnes haranguent de manière bélliqueuse, d´autres déclament sur l´espoir, la fraternité, la joie, l´hospitalité, ou tout simplement revendique leur seule existence.

Et, en général, là où ils se rallient tous c´est dans le récit d´une allégorie à la liberté.

Un hymne national est un chant, un emblême au simple fait d´exister, d´être vivant.

Je ne suis pas musicien; mais je sais que la métrique, l´harmonie, les arrangements et naturellement les paroles créent un cadre qui peut apporter du plaisir à nos sens.

Le sujet des hymnes peut être très subjectif, surtout à l´heure de les écouter. Personnellement, je considère que la Marseillaise est l´un des plus beaux.

D´autres sont également renommés comme étant parmi les plus jolis, comme par exemple le russe, le mexicain, le japonais, le népalais, le brésilien, le chinois, ,l´hindou, l´allemand, …

Il y a probablement un “top ten” des hymnes les plus beaux; les humains ont toujours tendance à tout quantifier. Mais dans ce cas il serait absurde qu´une telle liste existe; d´autant plus qu´on ne pourrait jamais satisfaire tout le monde.

Cependant, il est plausible de déterminer quels sont les hymnes les plus écoutés. Mais là c´est une autre histoire.

Par contre, que se passe-t-il avec les hymnes qui n´ont pas de paroles?

Quelle est leur histoire à eux?

L´hymne espagnol, par exemple, est célèbre pour cela; le manque de paroles.

Une corrélation donnant des informations sur le pays, ses gens, ses coutumes ou encore sa philosophie nationale fait défaut.

Par contre, il a un nom. “La Marcha Granadera” (ou “Marche des Grenadiers”) a été sa première dénomination. Puis, plus tard on le renomma “La Marcha Real” (ou “Marche Royale”). Ceci dit en passant, il a un rythme quelque peu militaire. Cet hymne date de 1770 et c´est l´un des plus anciens d´Europe. C´est à cette date que le roi Carlos III le déclara “Marche d´Honneur” officielle espagnole, perdurant jusqu´à nos jours.

Ce qui est curieux c´est que l´auteur est inconnu.

On pense que Manuel Espinoza de los Monteros serait le responsable de sa composition. Cependant, aucun document officiel n´existe prouvant cette théorie.

Ce ne sont pas les propositions de paroles qui ont manqué. Même Placido Domingo a offert de chanter l´hymne si des paroles venaient a être écrites. L´attente continue de voir des vers créés et acceptés pour cette marche.

Que je sache, il y a trois autres hymnes qui n´ont pas de paroles non plus; celui de Bosnie-Herzégovine, celui de Kosovo et celui de Saint-Marin.

Je vous laisse des liens ci-dessous avec quelques hymnes qui valent la peine d´être écoutés pour plusieurs raisons. L´une d´entre elles pourrait être tout simplement de connaître un peu plus au sujet de l´être humain, de ses réalisations et de ses créations liées à des besoins ayant trait à ce monde.