Le menuisier, constructeur d´idées.

Le menuisier, constructeur d´idées.

Il se trouve qu´un bon ami à moi m´a dit, qu´ici même à Barcelone, vit un homme des plus étonnants.

Il s´agit d´un menuisier appelé Herminio Fernández Fernández.

Monsieur Fernández est retraité et il consacre une partie de son temps libre à essayer de dévoiler l´un des plus grands mystères de l´histoire; les méthodes de construction des pyramides d´Égypte.

Avant de poursuivre, je dois vous dire que les Égyptiens ont déplacé près de deux millions de blocs de pierres de plus de deux tonnes chacun.

Quand tout simplement on écrit ou on lit à ce sujet, l´esprit n´est pas capable de générer une idée qui se rapproche de ce que cela signifie.

Bien qu´on y pense, il n´y a pas de paramètres de comparaison avec ce qu´on aura pu voir ou vivre qui puisse recréer ces chiffres exorbitants.

Bien ! Et si en plus on rajoute qu´avec la technologie d´aujourd´hui, construire de tels édifices serait une tâche incroyable, on se retrouve encore moins capable de conceptualiser la manière dont les Égyptiens s´y sont pris pour ériger de si prodigieux monuments.

L´ingéniosité de l´être humain se manifeste à travers ces pyramides. Tout comme à travers l´art, l´architecture et une infinité de disciplines qui nécessitent de la médiation de l´homme.

Ainsi, Monsieur Fernández a développé une machine d´une simplicité digne d´être non seulement admirée mais aussi appréciée pour sa créativité, sa fonctionnalité et son exquise hypothèse.

Il s´agit d´un mécanisme, qui, de manière logique, s´adapte aux marches de la pyramide pour aider au déplacement des blocs de façon plutôt aisée.

Le mécanisme se compose de deux montants agencés de cames mécaniques en dents de scie, qui s´appuient sur les marches, et d´une plateforme qui s´adapte à ces cames et qui, au moyen de deux leviers peut bouger des pierres de plus de 100 kilos comme si elles n´en pesaient que 15.

Impressionnant, non?

Herminio raconte qu´il a développé ce mécanisme à partir de logique et d´observation pures, étant donné qu´il n´a créé aucun plan ni fait aucun calcul avant de commencer à construire sa maquette et prototype miniature.

Constatant que c´était faisable à petite échelle, il décida de construire sur la terrasse de son toit, chez lui, la machine avec laquelle il nous montre le fonctionnement et l´effort nécessaire pour déplacer des centaines de kilos, facilement.

Je l´ai déjà dit, les gens qui innovent, qui pensent en dehors des schémas établis à des fins de création ou pour construire de grandes choses, à partir du défi de la nouveauté, ont tout mon respect et ma totale reconnaissance.

C´est pourquoi je lui dédie ce texte et j´espère que de nombreuses personnes le découvriront.

Je laisse cette vidéo qui nous montre l´homme et sa machine en action.

Continuons de construire.