Plus je regarde, plus Miró me frappe.

Plus je regarde, plus Miró me frappe.


Barcelone, 20 avril 1893. Naissance de Joan Miró I Ferrà.

Ce n´est pas souvent, et c´est même plutôt rare, de rencontrer en ce monde, des personnes aux multiples facettes et aussi talentueuses que lui.

C´est mon compatriote, comme beaucoup d´autres célébrités, mais ce n´est pas pour cela qu´il me plaît.

Il suffit de regarder ou de connaître un peu son œuvre pour rester bouche bée.

En tant qu´artiste, il se distinguait dans beaucoup de disciplines et plusieurs techniques. Il était céramiste, dessinateur, peintre, graveur et sculpteur.

Rien que ça?!

C ´est encore plus étonnant quand on sait qu´il a fait des études supérieures dans le domaine du commerce. Il parait qu´il allait se spécialiser dans la comptabilité ; c´est pourquoi il m´est encore plus sympathique.

Je n´ai pas trouvé beaucoup d´information à son sujet dans les livres.

J´imagine qu´il aura su maintenir sa vie privée loin des projecteurs et des média.

Ce qui est très respectable. Je sais qu´il ne s´est marié qu´une seule fois et que son mariage fut stable.

J´en fais mention car c´est assez inusuel chez un artiste.
Il commença l´étude des Beaux-Arts et de la peinture comme un loisir.

Et il ne pouvait le pratiquer que pendant son temps libre.

Et avec la seule condition que ses études et ses devoirs scolaires de la journée soient terminés.

Ainsi, il étudia en parallèle l´École Supérieure des Arts Industriels et l´École des Beaux-Arts de Lonja de Barcelone. Cependant, son passe-temps deviendrait sa véritable carrière et la passion de sa vie.

Une maladie l´obligea à se retirer dans une propriété rurale familiale ; là, il eut le temps de peindre.

D´ailleurs, c´est dans cette propriété que s´est concoctée l´une de ses œuvres maîtresse : La Masía (la Ferme).

Le destin le mena à visiter Paris. Là, tout changea. Ce fut un tournant dans sa vie.

La Ville Lumière et son incroyable énergie artistique le métamorphosa en surréaliste.

Dans cette belle ville il fit des rencontres ; il fit la connaissance d´artistes et il fut introduit dans le monde du cubisme, du dadaïsme, du fauvisme, du surréalisme est même de l´impressionnisme.

C´est justement dans le surréalisme qu´il trouva sa source d´expression et la manière d´extraire sa créativité.

Cependant, il ne se contenta pas d´être surréaliste, loin de là. Il eut une « rupture » d´avec les principes de ce courant artistique.

Il finit par développer sa propre philosophie de la peinture et sa propre manière de reproduire le monde dans ses différentes créations.

Son style dégage une atmosphère puérile, presque innocente comme celui d´un enfant.

Personnellement, c´est quelque chose qui me relie à lui.

Il me plait de préserver cette capacité de concevoir des idées fraîches et nouvelles.

Son style se trouve conceptualisé dans l´art abstrait, l´iconographie et le sens de ses représentations, qui, dans la plupart des cas, n´était connu que de lui.

J´ai pu découvrir qu´il était en contact avec le sculpteur américain Alexander Calder qui lui fit un fabuleux portrait.

En 1975, Joan créa la Fondation Miró. Huit ans plus tard, il s´embarquerait dans une toute autre aventure surréaliste; celle de la mort.

https://www.fmirobcn.org/es/

Je remercie la vie qui m´aura permis de connaitre et de savourer le travail de Joan Miró.

Je laisse quelques-uns de ses travaux ci-dessous afin qu´ils puissent être appréciés.