Une humanité virtuellement réelle.

Une humanité virtuellement réelle.

Elle est bien là. Et nous nous aventurons à pas de géant dans le délicat et dangereux mais aussi séduisant monde de la Réalité Virtuelle.

Pour tous ceux qui ne sont pas familiarisés avec la RV je m´explique; elle se compose essentiellement d´un casque et de lunettes spéciaux qui nous isolent du monde extérieur.

Afin d´éviter les accidents, mais aussi dans le but d´accentuer l´expérience, différents dispositifs sont utilisés comme par exemple une plateforme équipée d´une armature composée d´un harnais de sécurité qui soutient la personne de la ceinture ver le bas et d´un tapis roulant.

Leurs fonctions sont de nous maintenir stables lorsque nous utilisons nos membres inférieurs alors que nous sommes totalement coupés de la vie réelle.

La vie change quand on est connecté. Où que l´on se tourne, c´est un autre monde, un monde parallèle.

La seule et unique échappatoire c´est de ne pas oublier d´appuyer sur le bouton “OFF”.

Bon, mais tout ce qui se passe dans cet environnement est fictif, n´est-ce pas?

L´étendue de cette technologie est incroyable, elle est dichotomique, moral et amoral, logique et illogique, elle touche le fantastique, le scientifique, les loisirs, le sordide, l´excessif, le chaotique, c´est une expérience sans précédent, en somme, elle est descriptible et indescriptible.

La Réalité Virtuelle s´impose et suscite les doutes et les espoirs.

Mais en fin de comptes il est quelque peu effrayant de spéculer en quoi pourrait se transformer une société plongée dans une réalité étrange et indépendante, même quand des rencontres virtuelles s´organisent entre les êtres humains par ce biais.

Le simulateur total :

J´aimerai vous donner brièvement mon point de vue à ce sujet.

Nous pouvons déjà apprécier son utilisation dans le domaine scientifique, à grande échelle et dans des milliers d´applications.

Par exemple, pour voyager hors de notre belle planète bleue sans courir les risques que cela implique.

En aéronautique, différentes entreprises et institutions tirent déjà parti de cette technologie pour les décollages, les différentes manœuvres, les atterrissages, etc. et son utilisation est devenue indispensable.

En médecine, les opérations chirurgicales à cœur ouvert (pour donner un exemple), les dissections, les lobotomies sont pratiquées et expérimentées depuis un simulateur, dans un monde à part.

C´est la même chose dans beaucoup d´autres domaines comme l´industrie de l´armement ou encore dans le monde des sports, où les entraînements et les stratégies sont établis sur des processus de RV.

Je pourrais continuer, mais je préfère vous laisser une pensé personnelle:

Le commun des mortels aura accès à la RV dans les actualités par exemple.

Les personnes pourront être présentes à l´endroit précis de l´action, elles seront témoins de situations en tous genres; depuis les Jeux Olympiques jusqu´à la dure réalité d´une guerre, sans mourir, bien sûr, ou du moins pas par la blessure d´une arme.

Nous aurons accès au monde fantastique des jeux vidéo.

Nous accompagnerons Mario Bros, ou bien nous serons le héros de la princesse médiévale.

Ou encore, tristement, nous serons le tueur à gages, un violeur ou un proxénète. Là, dans ces bas-fonds, dans ces espaces, tout ce qui se passera sera une “réalité”.

Le cinéma se transformera en une expérience vivante, nos relations sociales pourront être des rencontres dans des décors de fiction mais en temps réel, “assister” aux classes à l´école et au collège prendra une autre dimension. Tout cela et plus fera bientôt partie d´un monde parallèle sans sortir de chez soi.

Tant que nous porterons le casque, tout est possible.

J´espère exagérer, mais je ne crois pas que ce soit un panorama inconcevable dans un future qui, virtuellement, a tout l´air de devenir virtuel.

Une humanité virtuellement réelle.